Les âges de la beauté

<

>

Les âges de la beauté

Toutes les personnes ne sont pas identiques devant le phénomène de vieillissement de la peau, certaines vieillissant plus rapidement que d'autres, mais les différentes phases du vieillissement sont observables chez la plupart des individus. Ces étapes générales sont plutôt graduelles et peuvent plus facilement être décomposées tous les 10 ans.

Le vieillissement de la peau

Le vieillissement de la peau est un processus naturel qui va toucher chaque homme et chaque femme.

Ses effets et sa date d'apparition, sont, en revanche propres à chacun suivant son mode de vie et des gênes hérités des parents.

Il s'agit d'une conséquence de l'usure perpétuelle de la structure des tissus vitaux.

Caractéristiques de la peau et de son vieillissement

Principalement composé de kératinocytes (des cellules se renouvelant tous les 21 jours chez l'homme), l'épiderme est la couche superficielle de la peau. Les kératinocytes sont soutenues par une membrane assurant la jonction avec le derme (couche profonde). Le renouvellement de l'épiderme est assuré par la prolifération et la différenciation cellulaire, maintenant l'équilibre des tissus adultes.

Indices du vieillissement de la peau :

  • La peau présente un aspect plus sec et rugueux, conséquence des changements intervenants au niveau de la couche cornée, qui parmi d'autres effets est moins hydratée. Sur une peau âgée, l'épiderme passe de 13 à 7 % d'hydratation. Une déshydratation profonde intervient provoquée par une diminution du renouvellement de l'acide hyaluronique.
  • La cicatrisation de la peau âgée est ralentie par :
    • L'aplatissement des papilles dermiques et de la jonction dermo-épidermique,
    • L'atrophie de l'épiderme et du derme, conduisant à une réduction de l'épaisseur de la peau.
  • La capacité de la peau à absorber les rayons UV se réduit. Les mélanocytes sont moins nombreux et actifs, ce dès 30 ans de l'ordre de -10 à -20 % par décennie. Les risques de cancers cutanés augmentent en conséquence.
  • Des ridules et de fines rides apparaissent, la peau se relâche. Le nombre de fibres de collagène ainsi que les fibres élastiques se réduisent et s'épaississent. À partir de 20 ans, une femme va perdre 1 % de collagène par année en moyenne. Le collagène de type 1 devient prédominant pour la production.
  • Les réponses immunitaires de la peau perdent en efficacité. Les mastocytes et cellules de Langerhans voient leur nombre se réduire, (jusqu'à -50 % sur les zones exposées pour Langerhans).
  • La peau est plus pâle, la régulation thermique s'effectue moins bien. La richesse du réseau vasculaire cutané diminue. Une fragilité capillaire des parois des vaisseaux se manifeste, principalement sur les avant-bras et le dos des mains.
  • Les glandes sébacées et sudorales sont moins nombreuses et moins actives, contribuant à la sécheresse cutanée.
  • Un blanchissement apparaît au niveau des cheveux et des poils, provoqué par la réduction de la densité des follicules pileux.
  • Les ongles deviennent plus fragiles et leur vitesse de régénération décroît, ils deviennent moins épais, d'une couleur jaune ou grise. Ils présentent également un aspect opaque ou terne avec de fréquemment des stries longitudinales.
  • La peau perd en sensibilité, de par la réduction du nombre de corpuscules Meissnez et Pacini.
  • Le tissu adipeux devient plus épais au niveau abdominal chez l'homme et des cuisses chez la femme. À l'inverse, il s'amincit pour le visage, le dos des mains, le tibia et la plante des pieds.

Fonctionnement du vieillissement

Il existe plusieurs causes principales au vieillissement :

  • variation de l'activité hormonale (principalement les hormones sexuelles)  ;
  • le raccourcissement des télomères ;
  • le stress oxydant.

Le vieillissement et les hormones sexuelles

Des changements soudains et importants du taux d'hormones ont une incidence important sur le vieillissement de la peau.

Ainsi chez une femme arrivant à la ménopause, la production d’œstrogènes va faiblir fortement, impliquant une perte de 2 % du collagène.

Le vieillissement et les télomères

Les télomères sont des cellules dont la fonction est d'empêcher la fusion des chromosomes, ils en maintiennent donc la stabilité. Le raccourcissement de ces télomères à un impact important dans le vieillissement des cellules chez l'homme.

Les autres causes du vieillissement

Les facteurs environnementaux et nos comportements ont un impact également sur le vieillissement :

  • agressions climatiques ;
  • pathologies ;
  • tabac ;
  • alcool ;
  • manque de sommeil...

Selon les estimations des dermatologues, ces facteurs exogènes sont responsables à 90 % du vieillissement cutané.

Chaque personne est différente, pour certains, ils paraîtront avoir 10 ans de moins, tandis que d'autres en paraîtrons 10 ans de plus.

Il n'existe pas d'égalité pour le vieillissement.

Certaines pathologies à l'instar des insuffisances rénales, ou du diabète souffrent d'un dérèglement du métabolisme cutanées, accentuant les signes de l'âge.

Les rayons ultraviolets et les rayons infrarouges du soleil provoquent un vieillissement actinique.

Ces durées cumulées d'expositions au soleil, associées à la pigmentation de la peau s'appellent photo-vieillissement.

Le tabagisme est également un facteur de vieillissement prématuré de la peau, induit par la production de radicaux libres de l'oxygène.

Il ne faut pas confondre le photo-vieillissement et le vieillissement naturel de la peau. En effet, les rayons UV, du soleil ou des sources artificielles de bronzage, modifient la structure normale de la peau. Les effets du vieillissement se feront sentir beaucoup plus tôt.

Il existe également des facteurs climatiques : chaud, froid, vent.

Le froid va conduire à l'évaporation de l'eau de la peau, amenant à un dessèchement. Le chaud qu'il provienne d'une source infrarouge ou de chauffage, déclenche une dilatation des vaisseaux sanguins.

Le vent, lui, sensibilisera les tissus.

 

Les pollutions atmosphériques, qu'il s'agisse d'ozone, hydrocarbures, solvants, tabac, gaz d'échappement, aggravent le stress oxydatif et diminuent le collagène.

Des manques dans l’alimentation en acides gras essentiels et en anti-oxydants peuvent déclencher un vieillissement cutané.