Liposculpture

<

>

Liposculpture

Réinjection de graisse ou liposculpture de Coleman

Un principe simple : réinjecter ses propres cellules graisseuses.

Non seulement les volumes sont restaurés mais la qualité de la peau est améliorée par apport des cellules souches accompagnant les cellules graisseuses.

 

Les indications esthétiques :

  • Comblement et atténuation de rides au niveau du visage.
  • Restauration de « la plénitude » d’un visage amaigri et/ou vieilli.
  • En complément au lifting cervico-facial pour améliorer l’harmonie du visage : le lipolifting.
  • Augmentation du volume des fesses, mollets, en alternative au Macrolane.

 

Les indications réparatrice et reconstructrice :

  • Comblement d’une dépression tissulaire à la suite d’un traumatisme.
  • Correction d’irrégularités secondaires à une lipoaspiration.
  • Correction des fontes graisseuses après trithérapie chez les patients HIV +
  • Avant la liposculpture, une étude minutieuse clinique et photographique des corrections à apporter est réalisée.
  • Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions.
  • Un anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention.

Type d’anesthésie

La lipostructure ou liposculpture est habituellement réalisée sous anesthésie locale approfondie. On peut aussi avoir recours à une anesthésie locale simple, voire à une anesthésie générale.

Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d’une discussion entre vous, le chirurgien et l’anesthésiste.

 

Cette chirurgie est le plus souvent réalisée en ambulatoire : l’entrée, la liposculpture et la sortie se faisant le même jour.

Principe de la liposculpture

On commence par procéder à un repérage précis des zones de prélèvement de la graisse, ainsi que des sites de réinjection. Le prélèvement proche de la technique de lipoaspiration, est effectué de façon atraumatique, à l’aide d’une très fine canule d’aspiration.

 

On procède ensuite à une centrifugation d’une minute, de manière à séparer les cellules graisseuses intactes, qui seront greffées, des éléments qui ne sont pas greffables type sérome et cellules sanguines. La réinjection du tissu graisseux se fait à partir d’incisions de 1 mm à l’aide de micro-canules.

 

On procède ainsi à l’injection de microparticules de graisse dans différents plans et selon des directions multiples et divergentes. Dans la mesure où il s’agit d’une véritable greffe de cellules vivantes au sein de l’organisme, la survie des adipocytes est donc définitive.

 

La durée de l’intervention est fonction de la quantité de graisse à réinjecter et du nombre de localisations à traiter. Elle peut varier de 30 minutes à 2 heures en cas de lipostructure isolée.

Les suites d'une intervention de liposculpture

Dans les suites opératoires, les douleurs sont en règle générale peu importantes.

 

Un gonflement des tissus (œdème) apparaît pendant les 48 heures suivant l’intervention et mettra en général 5 à 15 jours à être totalement résorbé. Des ecchymoses (bleus) apparaissent dans les premières heures au niveau des zones de réinjection graisseuses : elles se résorbent dans un délai de 10 à 20 jours après l’intervention.

 

Ainsi, si la récupération physique est habituellement rapide. Il conviendra de ne pas exposer au soleil ou aux U.V les régions opérées avant 4 semaines au moins, ce qui ferait courir le risque de pigmentation définitive.

 

Le résultat est apprécié dans un délai de 3 à 6 mois après l’intervention. Il est le plus souvent satisfaisant, chaque fois que l’indication et la technique ont été correctes : les dépressions sont en règle générale comblées et les volumes restaurés.


Commentaires



Votre prénom et ville (ex : Elisabeth de Paris) :

Email :

Votre question :