Le lifting des bras

<

>

Le lifting des bras

Présentation générale de l’intervention

Quand le corps subit d’importantes variations de poids, les bras peuvent prendre un volume trop important. À l’inverse, après un régime amaigrissant, cette zone peut avoir perdu en élasticité. Elle est relâchée et cet aspect distendu est source d’inconfort pour les patients. Au-delà de l’aspect inesthétique, le relâchement de la peau peut être gênant dans la vie de tous les jours, empêchant de porter certains vêtements ou provoquant des frottements.

 

La chirurgie esthétique des bras permet différents niveaux de correction.

 

Dans le cas d’un simple excès de graisse et pour éviter que la peau se relâche dans le futur, une liposuccion peut suffire.

 

Mais quand la peau est plus relâchée, il faut envisager un lifting des bras. C’est la meilleure technique pour retendre la peau. Les résultats sont très satisfaisants. Le geste chirurgical consiste à retirer la peau en excès sur la face interne et postérieure des bras et à la retendre, en cachant la cicatrice aux creux des aisselles ou le long de la face interne des bras.

La consultation en vue du lifting des bras

La première consultation vous permet d’exprimer votre demande et de poser toutes les questions. Ce premier échange est primordial afin de bien comprendre vos attentes. Je suis là pour entendre le parcours de chaque personne et comprendre sa demande d’amélioration esthétique.

 

Une fois ce dialogue de confiance instauré, je vous examine et je en mesure de vous proposer les techniques qui pourront répondre à vos attentes : lipoaspiration et / ou lifting, selon votre cas.

 

En plus des explications techniques qui sont exposées, le chirurgien vous propose des photos de cas proches du vôtre. Ces informations supplémentaires vous permettent d’évaluer visuellement ce que vous pouvez attendre de l’intervention, de manière réaliste.

 

Une fois cette première consultation passée vient le temps de la réflexion. Vous pouvez en discuter autour de vous et ainsi formuler les questions complémentaires que vous poserez lors d’une deuxième consultation, en vue de prendre votre décision opératoire. Comme pour tous les projets d’intervention, je vous remets une fiche d’information et un devis personnalisé.

Avant l’intervention de lifting des bras

Comme pour toute intervention chirurgicale, un bilan sanguin est réalisé en cas d’anesthésie générale, ainsi qu’une consultation avec le médecin anesthésiste au moins 48h avant l’intervention.

 

Il est demandé de procéder à l’épilation des aisselles quelques jours avant l’intervention. Le jour où elle a lieu, vous apportez le manchon de maintien spécifique qui vous a été prescrit pour mise en place à la fin de l’opération.

 

Des précautions indispensables sont à respecter : 10 jours avant l’intervention, l’aspirine et les anti-inflammatoires sont à proscrire. Il est fortement recommandé de supprimer le tabac un mois avant l’intervention et de poursuivre cet arrêt pendant le mois qui suit, pour favoriser la cicatrisation. Enfin, il faut être à jeûn 6 h avant l’intervention en cas d’anesthésie générale.

L’intervention de lifting des bras

L’intervention dure en moyenne 1h30 et l’hospitalisation se fait sur une demi-journée. Il se peut qu’une nuit à l’hôpital soit nécessaire, en fonction de l’importance de l’intervention.

 

Si le relâchement de peau est modéré, l’incision est faite horizontalement au niveau de l’aisselle. En cas de relâchement plus important, l’incision est verticale, le long de la face interne du bras, moins visible. Les tissus sont retendus pour redonner aux bras une forme harmonieuse, qui peut être améliorée par une lipoaspiration de graisse autour de l’aisselle et dans le dos.

 

Pour la suture, on utilise des fils résorbables qui sont retirées dans la semaine qui suit l’intervention.

Un pansement compressif est mis en place ainsi que le manchon de maintien.

Après l’intervention de lifting des bras

Les douleurs post-opératoires qui peuvent apparaître après l’opération sont traitées par des antalgiques si nécessaire. Elles s’atténuent en quelques jours. Les gonflements et les bleus sont en général assez légers et disparaissent au bout d’une dizaine de jours.

 

Vous pouvez ressentir une gêne dans les bras, ou des courbatures. Le repos est conseillé dans ce cas. Vous éviterez de trop solliciter vos membres, notamment pour les mouvements d’élévation ou d’étirement qui peuvent provoquer des douleurs. Dans les semaines qui suivent, la pratique sportive pourra être reprise quand les douleurs auront disparu. Il conviendra d’éviter l’exposition au soleil tant que les bleus persistent et d’utiliser une protection maximale par la suite.

 

Vous garderez le manchon pendant une semaine. Les cicatrices seront nettoyées après chaque douche à l’aide d’un antiseptique. Pour améliorer la cicatrisation, l’usage de pommade est recommandé pendant plusieurs semaines.

 

Une première visite de contrôle est programmée une semaine après l’intervention. Ensuite, 4 autres visites sont prévues après 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an.

 

Si votre activité professionnelle demande des efforts au niveau des bras, il est préférable de vous arrêter pendant une semaine. Sinon, vous pouvez reprendre le travail dès le lendemain de l’intervention.

Les résultats d’un lifting des bras

L’intervention donne de bons résultats, visibles immédiatement après et qui s’améliorent rapidement dans les semaines qui suivent. Il convient d’attendre 6 mois à 1 an pour obtenir les résultats définitifs. Le problème de relâchement se trouve corrigé efficacement. L’excès de graisse et de peau est résorbé durablement.

Coût d’un lifting des bras

Je vous remettrai un devis détaillé correspondant à votre cas. La prise en charge de l’intervention par la Sécurité sociale est soumise à entente préalable avec le médecin conseil de la CPAM. Elle est possible dans les cas où elle vient corriger une gêne importante ou fait suite à un accident ou une pathologie.

Complications éventuelles

En dehors des risques liés à l’anesthésie générale, cette intervention peut donner lieu à des complications heureusement très rares.

Le fait de s’adresser à un professionnel compétent, travaillant dans un environnement de qualité et de respecter les consignes avant et après l’intervention vous assureront de diminuer au maximum ces risques.

 

Il faut citer :

  • les accidents thrombo-emboliques globalement rares,
  • des complications locales telles que hématome, infection, nécrose des tissus, retard de cicatrisation, écoulement lymphatique, perte de sensibilité temporaire de la zone.

Commentaires



Votre prénom et ville (ex : Elisabeth de Paris) :

Email :

Votre question :