30/45 ans

<

>

30 / 45 ans

La femme entre 30 et 40 ans est l'apogée de la féminité. C'est souvent la période de l'épanouissement personnel, de la prise de confiance en soi, de la valorisation de l'expérience. Si vous avez pris soin de votre peau régulièrement à l’aide d’une cosmétique hydratante, en pratiquant une activité sportive et en mangeant équilibré, votre peau va rester fraîche et les rides disgracieuses n’apparaîtront que tardivement. Néanmoins, la vie apporte souvent malgré nous son cortège d’agressions : stress au travail, manque de sommeil, abus de soleil peuvent faire vieillir prématurément le visage et les mains, les grossesses le corps.

 

À partir de 35 ans, nos fibres de collagène vont se resserrer et rendre la peau moins ferme. Du coup, elle va moins bien retenir son humidité naturelle. C’est le début des premières modifications volumétriques. La paupière supérieure commence à chuter (phénomène de dermatochalasis). La structure osseuse de l’orbite devient plus apparente. On dit que le visage se "squelettise". La chute des paupières entraîne celle de la queue du sourcil. Les rides dynamiques sont bien visibles sur le haut et le bas du visage. Les rides statiques sont nettes.

 

À partir de la quarantaine, les rides d'expression commencent à s'observer à cause d'un renouvellement des cellules plus lent qui provoque un relâchement de l’épiderme. Les rides du front se creusent un peu plus, les rides du lion entre les sourcils également, tout autant que les rides de la patte d’oie à l’extrémité des yeux. Les volumes commencent à fondre sur les tempes, les pommettes et la vallée des larmes. Les bajoues font leur apparition et l’ovale du visage est moins parfait. Les sillons nasogéniens se creusent (rides partant des ailes du nez jusqu’aux coins de la bouche).

 

On se tournera alors plutôt vers la médecine esthétique pour traiter ces rides. Les premières rides d’expression seront facilement et naturellement contenues avec des injections de Botox. Pas de crainte ! Les injections sont minimales et ne figent pas le visage. Les rides sont simplement atténuées et vous conservez toute la personnalité de vos expressions sans subir les marques du temps. Plus tard, les injections d’acide hyaluronique pourront traiter des sillons plus profonds et le début de l’affaissement des tissus qui provoquent la ptose du bas du visage. Enfin, avec les années, la peau se dessèche et perd de sa souplesse. Les skinbooster sont la solution idéale en médecine esthétique pour lui redonner de la vitalité.

 

Pour la silhouette, médecine esthétique et chirurgie rivalisent de solutions. Si quelques simples bourrelets résistants sont apparus malgré votre pratique sportive, la cryolipolyse sera probablement la solution idéale.

 

Mais si le remodelage est plus important, seule la liposuccion sera efficace pour traiter des amas plus importants au niveau de la culotte de cheval, de la taille, des genoux ou des cuisses.

 

Pour le ventre distendu par les grossesses : pas d’autre choix que la plastie abdominale, tout comme la chirurgie de lifting des seins pour les ptoses mammaires.